Vous êtes ici

Dispositif d'appui à la reconversion des agents territoriaux sur des emplois administratifs

 

Le cdg69, en partenariat avec le CNFPT, propose une formation à destination des agents en situation d'inaptitude ou de risque d'inaptitude à leur fonction.

Certains métiers sont dits « à risques » comme les métiers de la petite enfance, les domaines techniques ou de la restauration collective. Or, la reconversion de ces agents sur des postes plus administratifs pose de sérieuses difficultés. L’absence de connaissances et de compétences dans les prérequis des métiers administratifs des collectivités sont des freins majeurs.

L’atout principal de l’appui à la reconversion est le partenariat institutionnel fort entre le Centre de gestion et la Délégation Régionale Rhône-Alpes Lyon du CNFPT avec un axe sur le maintien dans l’emploi et le reclassement des agents titulaires.

Cette formation est financée dans le cadre de la convention signée entre le FIPHFP et le CNFPT.

Présentation du dispositif

Afin d'optimiser les démarches de reclassement, cette formation professionnalisante est proposée en prenant en compte les besoins de connaissances nécessaires et fondamentales pour tenir un poste d’adjoint administratif dans une collectivité territoriale.

Le dispositif s’adresse à des agents dont le projet de reconversion dans les métiers de la filière administrative catégorie C de la fonction publique territoriale a été validé.

Pour intégrer cette formation, les agents devront avoir réussi les tests de sélection et l’entretien de motivation organisés par le CNFPT et le cdg69.

Chaque session de formation est limitée à 16 agents.

Cette formation est composée d’une partie théorique et de deux périodes de stages pratiques.

Ses principales caractéristiques sont :

  • un dispositif modulaire avec une progression pédagogique adaptée au contexte particulier du reclassement pour raisons médicales,
  • une formation théorique de 300 heures axée principalement sur des exercices concrets,
  • des temps de formation organisés en ateliers et/ou en sous-groupes sur certaines séquences,
  • une alternance théorie/pratique construite avec un tutorat lors des stages en collectivités,
  • une évaluation régulière des connaissances acquises sous forme de QCM,
  • une évaluation finale avec remise du « passeport » formation d’accès à un emploi administratif,
  • une formation à temps complet :
    • 30h par semaine, équivalent à 5 jours de durée hebdomadaire pendant la formation théorique, de 9h à 16h30,
    • 35h par semaine pendant le stage pratique (horaires fixés par la collectivité d’accueil).

La formation théorique est composée de 300 heures de formation. Les stages pratiques, quant à eux, se déroulent en 2 parties pour une durée totale de 10 semaines soit 350 heures.

  • Les deux stages d’immersion permettent aux stagiaires de se confronter aux situations de travail dans un ou plusieurs services de la collectivité d’accueil sur des activités professionnelles en lien avec le programme décliné en formation théorique.
  • Les deux stages sont effectués dans la même collectivité (sauf éventuelle difficulté rencontrée). Un tuteur référent encadre et conseille l’agent. En fonction des missions et des services d’accueil, un ou plusieurs agents de la collectivité peuvent apporter leur contribution aux stagiaires. Le tuteur référent est responsable de la rédaction d’une évaluation à la fois sur les savoir-faire techniques et sur les capacités et comportements observés durant la formation. Pour cela, il peut s’appuyer sur les retours des collègues ayant accueilli le stagiaire dans d’autres services. Un point téléphonique entre le tuteur et le Centre de gestion sera organisé à l’issue de la première semaine de stage.

Un bilan intermédiaire et final est également réalisé par le Centre de gestion et le CNFPT avec les tuteurs pour répondre à leurs questions et éventuelles appréhensions.

L'évaluation des acquis se réalise à partir d'examens continus en formation théorique et lors des mises en situation pendant le stage. Le CNFPT délivre, en fin de formation, un « passeport » d’accès à un emploi administratif.

Les tuteurs bénéficient d’une formation adaptée de 2 jours et d'une gratification versée par le Centre de gestion grâce à sa convention avec le FIPHFP.

Un outil d’évaluation a été créé par le cdg69 afin d'accompagner les tuteurs dans leur rôle d'évaluateurs. 

Rôle des partenaires

Le service Handicap et Maintien dans l’emploi du cdg69 :

  • présélectionne les stagiaires préalablement orientés par les collectivités,
  • conduit les entretiens de motivation des candidats avec le CNFPT,
  • recherche les lieux de stage pratiques dans les collectivités du Rhône et de la Métropole de Lyon,
  • organise la mise en place des stages et en assure le suivi.

Le Centre de gestion accompagne les candidats dans leur recherche d’emploi (pour les collectivités affiliées au Centre de gestion et pour celles non affiliées adhérentes au socle commun).

Le CNFPT :

  • met en place les tests de prérequis,
  • participe aux entretiens de sélection,
  • organise les modules de formation,
  • assure la formation des tuteurs.

Les collectivités territoriales :

  • s’engagent à accueillir un ou plusieurs agents en stages pratiques,
  • définissent le profil de missions à confier au stagiaire pour atteindre les objectifs définis dans la convention de stage,
  • désignent un tuteur référent (formation préalable au tutorat mise en place par la délégation régionale du CNFPT)
  • valident les compétences mises en œuvre en situation professionnelle.

Témoignages

Pascale DUBOUT, stagiaire en 2015 : "Avant je travaillais pour vivre, aujourd'hui je travaille et j'ai retrouvé le goût de vivre."
Nadine BATTIN, Responsable de l’unité Carrières et compétences à la mairie de Feyzin : "Le stage est suffisamment long pour permettre au stagiaire de s’investir pleinement dans les missions qui lui sont confiées. L’alternance théorique / pratique et la connaissance de l’univers territorial sont aussi un plus. La contrepartie est bien entendu que la collectivité accueillante doit consacrer du temps pour former l’agent."